Apparence, Apparence

La grâce m’habite. Je porte l’élégance comme un pape, la dignité comme un roi. Vive les apparences! Vive le shopping! J’habite la planète du paraître, je m’agenouille dans la cathédrale de la consommation, mes amis, arbitres du goût, sont membres actifs de la brigade du look. Mon psy, intervenant en comportement vestimentaire, me met en garde contre le virus du style et mon médecin m’a diagnostiqué DARA (dépendant au regard des autres).
Malgré tout, je vêts bien.

Apparence, apparence! S’intéresser aux apparences ou parler d’apparence suscite des réactions très fortes. Dictature ostracisant l’intégrité de l’individu. Terrorisme qui s’attaque à son intériorité.
On ne compte plus les tribunes, les bien pensants et l’intelligentsia qui dénoncent la mode, donc les apparences, en l’opposant à l’industrie de l’être.
Malheureusement, on confond encore la mode et le vêtement. La mode fait du show mais le vêtement fait du sens. La mise en marché de la mode est un cirque médiatique basé sur des principes de vente et de marketing. Vendre un corps ou vendre un char repose sur les mêmes stratégies : posséder la perfection et acquérir ce bien symbolisant l’idéal sans lequel ma vie est incomplète.
Le vêtement, lui, contribue à notre mise en scène quotidienne et à notre mise en marché personnelle. Un rapport sain au vêtement ne suppose pas un regard sans critique à l’égard de l’industrie de la guenille. On valorise peu le vêtement au détriment de la mode.

Ainsi en est-il du magasinage. Consommation, surconsommation, hyperconsommation. Qu’en est-il du plaisir? Aimer le shopping fait-il de vous une fashion victim? Être coquet fait-il de vous quelqu’un de dépendant au regard des autres?

Débat
Chez les effrontés, nous lançons le débat sur les apparences. Nous voulons faire la lumière sur l’image, la mode, le vêtement, la beauté, les apparences. Comment se retrouver, donner un sens à tout ça? Où vous situez-vous par rapport au débat social de la minceur, de la consommation, de la vieillesse? Selon vous, ces sujets sont-ils traités avec objectivité ou sensationnalisme dans les médias?

Je vous propose donc 2 soirées Entretien avec Luc Breton

Mardi le 14 novembre
APPARENCE
La construction sociale des apparences (les composantes)
À qui et à quoi répondent nos comportements vestimentaires
Les deuils à faire
La mise en scène de soi

Mardi 5 décembre
NOTRE RELATION AU SHOPPING : pourquoi nous magasinons.
Émotions et sentiments reliés à l’acte de magasinage : avant, pendant et après l’acte.
Ma façon de shopper : impulsion, compulsion, sport extrême, détente, magasinage sauvage ou rationnel.
Le langage des cadeaux que nous offrons.

Aussi, samedi le 18 novembre prochain, je coanimerai avec Christiane Berthiaume l’atelier «DÉMASQUER LES APPARENCES»
Atelier pour soigner notre rapport à notre apparence et conscientiser
comment nos habitudes vestimentaires témoignent de qui nous sommes.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>